Economisez Autrement !

Cartes de crédit, pas si gratuites que ça !

Écrit par Pic Pic

Résultat de recherche d'images pour "CARTE DE CRéDIT"

Les cartes de crédit se multiplient: en trois mois, trois nouvelles cartes sont apparues sur le marché suisse, dont deux gratuites. Si c'est possible aujourd'hui de payer zéro franc de cotisation annuelle, pourquoi est-ce que nous avons payé nos cartes de crédit si cher jusqu'à présent?

 

Résultat de recherche d'images pour "CARTE DE CRéDIT"

 

L'idée de crédit, c'est aussi vieux
que l'argent, mais la carte de crédit, c'est une invention
américaine du 20ème siècle. D'abord liée à des entreprises
spécifiques, il faut attendre 1950 pour voir apparaître la première
carte de crédit utilisable dans des magasins différents. C'est la
fameuse Diners Club. American Express apparaît en 1957, suivie dans
les années 60 et 70 par Mastercard et Visa. Des organismes de
cartes de crédit qui sont à la fois des marques et des réseaux
internationaux de banques et de commerçants partenaires. Autrefois
réservées aux gens aisés, les cartes de crédit se sont énormément
démocratisées ces dernières années.

 

Un marché lucratif

 

La carte de crédit, c'est un
service, mais c'est aussi un marché lucratif où chaque acteur se
rémunère sur les clients, sur les commerçants et sur les
transactions. Le client paie à l'institution émettrice une
cotisation et diverses commissions comme, par exemple, des frais de
retrait au bancomat. Quant au commerçant, il paie une commission
sur chaque achat, partagée entre les différents acteurs financiers
du système. Tout cela pour que le client puisse payer plus
tard.

 

Mais en Suisse, la carte de crédit est fortement concurrencée par
la carte de débit (carte Maestro ou Postcard), moins chère et liée
à un dépôt sur un compte en banque ou un compte postal. C'est le
moyen de paiement en plastique préféré des Suisses aujourd'hui
puisqu'il y en a 6.5 millions en circulation pour 21.7 milliards de
chiffre d'affaires en 2005. En comparaison, les cartes de crédit
sont au nombre de 3.5 millions pour 15.8 milliards de chiffre
d'affaires.

René Lehmann est un consommateur qui n'aime pas avoir de l'argent
sur lui. Il utilise principalement sa carte de crédit à l'étranger
où il fait très fréquemment des achats : « J'ai regardé d'abord
les conditions de ma carte actuelle : je paie aujourd'hui 50 francs
de cotisation par année. J'ai remarqué aussi que je payais 1.5% de
frais sur chaque achat à l'étranger. Ensuite, j'ai appelé la
Hotline de la COOP où ils m'ont expliqué que ces frais étaient de
2.5%, donc 1% de plus que ma carte actuelle. Dès qu'on dépasse une
somme d'achats à l'étranger de 5000 francs par année, la carte
gratuite de COOP devient plus chère que ma carte actuelle, puisque
la différence est de 1%, sur 5000 francs, ça fait 50 francs de
frais de plus, c'est donc le prix de ma cotisation actuelle.

»




On voit que pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux,
avant de choisir une carte de crédit, même gratuite, déterminer
d'abord quelle utilisation on va en faire

 

Comparaison de 16 cartes de crédit

 

Nous avons comparé les tarifs de 16 cartes de crédit émises en
Suisse, dont les nouvelles cartes gratuites. Nous avons choisi les
points qui nous semblaient les plus importants dans leur offre.
Voici nos résultats :




Tout d'abord, la cotisation de la première année.
Elle est gratuite chez Coop et Migros.




25 francs chez Jelmoli, mais gratuite dès 300 francs d'achats par
an. 100 francs pour la Raiffeisen Mastercard argent et la Raffeisen
Visa classic, mais gratuite pour les sociétaires Raiffeisen. Les
autres cartes font payer des cotisations qui s'échelonnent entre 50
et 140 francs.




Ensuite, la cotisation dès la deuxième année.
Elle reste gratuite chez Coop et Migros, ainsi que chez Jelmoli dès
300 d'achats par an. Les autres cartes s'échelonnent entre 80 et
140 francs par an.




Continuons avec les taux d'intérêt en cas de paiement
différé
. Ils varient de 9.9% pour les cartes gratuites de
COOP et MIGROS, à 15% pour les plus chères. Ca vaut le coup d'être
attentif.




Par contre, si l'on retire de l'argent à un Bancomat à
l'étranger
, les frais varient de 2.5% à 4% avec des
commissions minimums entre 5 et 10 francs. Et là, les cartes
gratuites ne sont pas les moins chères.

On le voit, les cartes gratuites ne
sont évidemment pas gratuites, surtout à l'étranger, mais elles
sont avantageuses si on les utilise principalement en Suisse.