Pâques et ses origines

L’origine de Pâques, une fête de lumière et familiale 
 
Les fêtes Pascales, commencent avec la messe du soir du jeudi saint (en mémoire de la dernière cène, dernier repas du Seigneur) et se terminent avec les vêpres du dimanche de Pâques. Traditionnellement, le commencement et la fin en sont marqués par une sonnerie de cloches à la volée. Le vendredi saint, l'après-midi, on célèbre la passion du Seigneur, sa crucifixion et sa mort sur le calvaire; le vendredi et le samedi saint on observe le jeûne pascal. Si Pâques trouve son origine dans la religion, au fil des temps les influences païennes l’on transformé en une fête universelle. Mais Pâques est aussi l'occasion de se retrouver en famille ou entre amis autour d'une bonne table en savourant des mets subtils et traditionnels. 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "paques"
 
Les cloches et les œufs de Pâques, une tradition récente 
 
 
Chaque fête a ses spécialités: la bûche de Noël, les œufs de Pâques. En France et en Europe occidentale, la tradition des œufs de Pâques est récente: elle apparaît à la fin du Moyen Âge. Il ne s'agit pas, comme on pourrait le croire, d'une antique coutume païenne... Il est dit que ce sont les cloches qui apportent les œufs de Pâques. Autrefois, on n'avait pas de montres: les cloches des églises permettaient de connaître l'heure. Or, elles cessaient de sonner le vendredi Saint, jour de la crucifixion de Jésus et se remettaient à sonner le dimanche, jour de la résurrection. On racontait alors que les cloches partaient pour Rome... et revenaient le dimanche avec des œufs de Pâques.
 
Résultat de recherche d'images pour "paques"
 
Mais pourquoi offre-t-on des oeufs à Pâques?  
 
 
Cette tradition remonterait à l'Antiquité. Déjà, les Egyptiens et les Romains offraient des oeufs peints au printemps car ils étaient le symbole de la vie et de la renaissance. L'Eglise ayant instauré au IVe siècle l'interdiction de manger des oeufs pendant le Carême et les poules continuant à pondre, les oeufs pondus depuis le début du Carême -n'ayant pas été mangés - étaient alors décorés et offerts. De nos jours, le jeûne n'est plus observé aussi strictement mais la tradition d'offrir des oeufs, y compris en chocolat, est restée pour le plaisir des petits et des grands. L'origine des œufs de Pâques est très ancienne et se perd dans la nuit des temps. Il y a 5000 ans, les Perses s'offraient des œufs de poule en signe d'amitié.  Chez les Chrétiens, l'œuf fut très tôt le symbole de la résurrection du Christ. L'origine des œufs peints remonte au 12ème  siècle et au règne de Louis VII. La tradition des œufs que l'on cache dans le jardin le jour de Pâques et que les enfants doivent retrouver est très ancienne. C'est à partir du Moyen Age que les œufs en chocolat , en sucre ou en nougatine ont commencé à remplacer les vrais œufs, ceux-ci étant interdits de consommation durant le Carême.
 
 Les fermières   se retrouvaient à l'aube du dimanche de Pâques, devant une provision à ne savoir qu'en faire, et c'est ainsi qu'on organisait des jeux (des toquettes) où on les peignait.  Que de traditions, en Angleterre, les œufs sont entourés de fleurs fraîches et d'herbes; en Allemagne, on décore un arbre comme à Noël, mais avec pour seuls ornements des œufs durs peints à la main; au Pays-Bas, les enfants promènent en chantant dans les rues, le jour des Rameaux, une branche d'arbre à laquelle sont accrochés des coquilles d'œufs, des oranges, des figues et des petits papiers multicolores; en France, la légende veut que ce soit les cloches qui, condamnées au silence pendant 3 jours, reviennent en carillonnant de Rome le jour de Pâques et déposent les œufs et autres cocottes dans le jardin, où les enfants se précipitent pour les dénicher. (c’est le pourquoi des œufs cachés dans le jardin). C'est à partir du Moyen Age que les œufs, les cloches en chocolat en sucre ou en nougatine ont commencé à remplacer les vrais œufs, ceux-ci étant interdits de consommation durant le Carême. 
 
Résultat de recherche d'images pour "paques"
 
La symbolique de l’agneau 
 
L'agneau pascal trouve son origine dans les temps bibliques et commémore la libération du peuple juif. A Pâques, les hébreux immolaient un agneau pour célébrer cet événement déterminant dans leur histoire. Pour la Pâque chrétienne, on se contente de bénir l'agneau, mais l'animal est aussi très présent. Le terme de gigot vient de la gigue, un ancien instrument de musique dont il rappelle la forme. Il est important de faire la différence entre les appellations : «agneau de lait» et «agneau élevé sous la mère»; le premier est nourri exclusivement au lait de brebis, doit être abattu à moins de 45 jours et sa carcasse doit peser moins de 10 kilos. Le second est nourri à 50% au lait maternel, le reste étant du complément; il doit être abattu à moins de 90 jours et sa carcasse, ne pas dépasser le poids de 13 kilos. 
 
Le lapin de Pâques, signe du printemps et de la renaissance 
 
Le lapin de Pâques doit son origine à une ancienne culture orientale. A l'origine c'était un lièvre de Pâques. Les lapins étant très créateurs, ce symbole en est sûrement un d'abondance et renaissance (!) C'est en Allemagne qu'on associa pour la première fois le lapin de Pâques avec les oeufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants fabriquaient des nids de feuilles, de mousse ou d'herbe et les plaçaient dans le jardin. Ils croyaient que durant la nuit de Pâques, le lapin remplirait les nids d'oeufs multicolores. (un peu comme le Père Noël et la cheminée…) 
 
 
 
 
Affichages : 168

Ajouter votre commentaire

Écrire un commentaire en tant qu'invité

0

Commentaires

  • Aucun commentaire sur cet article.